banniere shades of magic

Mes lectures d’avril

Hello hello ! J’espère que vous avez passé un bon mois d’avril, que vous avez bien profité des chocolats de Pâques, de ce soleil prometteur et de belles lectures. Pour ma part ce sont encore des lectures assez variées, peut être un peu orientée jeunesse, ce qui m’a dailleurs un peu dérangé pour certaines. Je me cherche encore beaucoup par rapport à mes goûts de lecture puisque j’aime vraiment de tout. Je pense que je fonctionne par phases. Il y a des moments où j’ai besoin de ne lire que du développement personnel, puis d’autres où je veux de la fantasy et du fantastique. Quand j’en ai marre du fantastique, je me plonge dans un roman de vie ou historique… Bref, je marche à l’envie (comme tout le monde enfait je pense 😉 ). Par contre, vous verrez que j’ai en effet fait une petite entorse à ma PAL prévue… Et au vu de mes achats récents je pense que ça va continuer !

Tobie Lolness, Timothée de Fombelle

Everything Everything, Nicola Yoon

La Quête d’Ewilan, Pierre Bottero

En Attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

– A Darker Shade of Magic, V.E Schwab

 

  •  Tobie Lolness, Timothée de Fombelle

tobie lolness lecture avril

Résumé : Tobie et sa famille appartiennent au peuple de l’arbre qui réside dans un vénérable chêne, ruche de vie. Le jeune héros mesure quelques millimètres, ce qui lui rend la vie bien difficile. Le père de Tobie, grand savant, refuse de révéler sa dernière découverte scientifique qui pourrait bouleverser non seulement leur vie à tous mais aussi les projets de certains membres du Grand Conseil… Ce refus va entraîner la famille de Tobie dans la déchéance. Emprisonné, le jeune héros va se retrouver propulsé seul dans de terribles aventures…

Avis : Roman jeunesse fantastique dont j’ai adoré l’ambiance et l’univers (particulièrement la thématique de l’arbre et des personnages miniatures, ce qui me faisaient beaucoup rêver petite). L’épopée du petit Tobie est incroyable, pleine de rebondissements imprévisibles. Le bémol pour moi : je ne saurais dire comment mais j’ai senti l’écriture “enfant” qui m’a parfois gênée. J’aurais aussi aimé que l’auteur développe davantage la “romance” naissante entre le personnage principal et son amie (peut-être pour le T2 ?). C’est une belle lecture, quand même assez jeunesse, qui fait voyager.

Ma note : 7/10

  •  Everything Everything, Nicola Yoon

everything everything lecture avril

Résumé : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de “maladie de l’enfant-bulle”. En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Avis : Il s’agit d’un roman très facile à lire que j’ai dévoré en 3 jours. J’avais un peu peur de ce que j’imaginais être un roman de maladie où on pleure toutes les larmes de son corps, et finalement, j’ai trouvé l’intrigue (bien qu’au départ un peu cliché) très originale pour le dénouement. Je ne m’y suis pas attendue du tout et je dois dire : j’ai adoré ! Un joli petit coup de coeur. 

Ma note : 8/10

  • La Quête d’Ewilan, Pierre Bottero

la quete d ewilan lecture avril

Résumé : La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule le jour où elle pénètre accidentellement dans un univers parallèle, nommé Gwendalavir. Elle ignore tout de ce monde où, pourtant, on semble la reconnaître sous le nom d’Ewilan. Accompagnée dans sa quête par son ami Salim, elle réalise qu’elle possède un don prodigieux et que tout un peuple l’attendait pour reconquérir sa liberté et sa dignité. Camille doit vite apprendre à maîtriser son pouvoir, l’art du Dessin…

Avis : On m’avait tant conseillé cette saga et j’en entendais que du bien sur les blogs et réseaux sociaux… Et… Je vais perdre des amis mais je dois vous avouer que la magie n’a pas opéré avec moi… Peut être que j’avais beaucoup d’attentes, et je n’ai trouvé ni l’histoire, ni les personnages, ni l’écriture à la hauteur de ce que j’avais espéré. Et pour cela j’ai plusieurs reproches : Je trouve tout d’abord que la narration et l’enchainement de l’action va beaucoup trop vite. Il n’y a pas de contexte initial, en quelques pages on arrive direct dans le coeur de l’action. J’ai aussi trouvé les personnages sans grande profondeur et très caricaturés (Camille est profondément agaçante, Salim est le “grand dadet” qui fait trop de blagues qui feront rire les plus jeunes sans doute). Enfin, beaucoup disent que la plume de Bottero est digne d’un génie… Pour ce premier tome j’ai trouvé l’écriture très simple, très jeunesse mais comparée à d’autres écritures jeunesse (Harry Potter, La Passe Miroir) le niveau n’était pas très élevé. Après je suis consciente que la tranche d’âge est plutôt jeune, c’est donc normal, je ne peux pas trop en attendre non plus c’est normal, mais je n’ai pas été touchée par l’écriture, pas été transportée par l’histoire, pas été convaincue par les personnages. Après, ce n’est pas une lecture désagréable non plus, et l’histoire est plutôt intéressante.

Ma note : 6/10

  •  En Attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

en attendant bojangles lecutre avril

Résumé : Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Avis : A travers le regard innocent de leur enfant, nous est raconté l’histoire d’amour entre un homme et sa femme extravagante. C’est un petit roman qui se lit vite et j’ai été dès le départ touchée par la prose de l’auteur : douceur, poésie, innocence, le tout dans une ambiance absurde et loufoque comme je les aime. L’histoire est touchante, pleine de tendresse et de fantaisie mais des sujets graves sont traités (les maladies mentales, la mort). J’ai vraiment été émue par cette tranche de vie de ces personnages hauts en couleurs. Un petit coup de coeur.

Ma note : 8/10

  • A Darker Shade of Magic, V.E Schwab

shades of magic lecture avril

Résumé : Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui. Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Avis : Ah, ça faisait si longtemps que j’attendais une lecture comme celle-là ! J’ai choisi de le lire en anglais pour la simple et bonne raison qu’il était moins cher et plus petit. Puis je me suis confortée dans mon choix en me disant que ça serait bien de lire en anglais, que je serais au plus proche de la plume et des mots choisis par l’autrice. Enfait je suis si heureuse d’avoir réussi à le lire et le finir en pas trop trop longtemps (Bon 2 semaines quand même…). Par contre, je pense que malgré le fait que j’étais proche de la prose de l’autrice, je me suis sentie légèrement distante par rapport à l’histoire, à cause de l’anglais. En effet, cela me demande une concentration que je n’ai pas quand je lis en français, je dois forcément louper certaines subtilité. Parfois en début de chapitre je me demande où on est, qui c’est, ce qu’il fait, puis 1 ou 2 paragraphes après ça va mieux. Enfait, je pense qu’en français ça aurait été une lecture PASSIONNANTE où j’aurais été happée et accro. Là, c’est toujours une lecture passionnante mais je m’y plonge avec moins de facilité.

BREF assez parlé de mon expérience de lecture, passons à l’histoire ! J’ai juste adoré l’ambiance magique mais très sombre, l’histoire haletante et bien menée, les personnages attachants et avec beaucoup de nuances. C’est tout à fait ce que je recherchais et ce dont j’avais besoin en ce moment. Je vous laisse découvrir cette lecture qui vaut le détour !

Ma note : 8.5/10

 

Et vous, vous les avez lu ? Qu’en avez vous pensé ? 🙂


One Comments

Laisser un commentaire