Tuto de pull au tricot simple

Bonjour à toutes et à tous ! Il y a quelque temps, je me suis lancée dans la confection d’un pull au tricot. Je cherchais désespérément un modèle qui me convienne, qui soit simple mais en jersey et avec les caractéristiques que je voulais et je ne trouvais jamais mon bonheur dans les modèles gratuits.

 

pull diy laine

 

Alors j’ai décidé d’essayer d’improviser un modèle toute seule. Comme ça commence à faire un petit moment que je tricote, l’idée d’un petit challenge pour me faire progresser me séduisait. J’avais un peu peur d’avoir à faire, défaire, refaire…. Et c’est un peu ce qu’il s’est passé (surtout pour mes satanée manches !!) mais j’ai mis un mois au total ! Donc j’étais relativement contente, ce n’était pas si prise de tête que ça, et le résultat me plaît plutôt bien (même s’il y a plein de petites imperfections).

 

Comme je suis pour le partage des bonnes trouvailles, je vous livre mes explications si vous souhaitez réaliser un pull similaire !

 

J’ai utilisé moins de 5 pelotes de laine de 100g de chez Zeeman, on ne peut pas moins cher avec 0,99€ la pelote… C’est vrai que la qualité n’est pas géniale, mais pour un pull test, je ne voulais pas trop investir. Elle correspond à une taille d’aiguilles 5, ce avec quoi j’ai en effet tricoté.

 

En haut, je fais un 38 et le pull est bien ajusté (pas trop large ni trop serré), on peut donc adapter le nombre de mailles selon votre morphologie (plus long, plus large etc.)

 

DOS

 

Monter 82 mailles sur les aiguilles 5

Faire 13 rangs en point de côte 2/2

Continuer en jersey jusqu’à ce que le pull atteigne environ 52 cm (essayer de visualiser la taille qu’on souhaite lui donner et s’arrêter quand vous êtes satisfait)

J’ai terminé en faisant 4 rangs de côtes.

 

DEVANT

 

Monter 80 mailles sur les aiguilles 5

Faire 13 rangs en point de côte 2/2

Ensuite, selon votre envie, vous pouvez choisir le motif que vous souhaitez sur le devant (tout simple, une seule torsade, plein de torsades !) Mon motif est le suivant :

 

26 en point jersey

1 jersey envers

Torsade à 2×2 brins tous les 4 rangs

2 jersey envers

1 jersey endroit

2 jersey envers

Torsade à 4×4 brins tous les 8 rangs

2 jersey envers

1 jersey endroit

2 jersey envers

Torsade à 2×2 brins tous les 4 rangs

1 jersey envers

26 en point jersey (jusqu’à la fin du rang)

Continuer ainsi jusqu’à ce que le pull fasse la même taille que le dos (donc environ 52 cm)

J’ai également fini avec 4 rangs de côtes

 

Attention, je n’ai pas commencé à torsader juste après les côtes mais 2-3 rangs après (mais en suivant bien l’alternance entre les points jersey envers et endroit).

Pour le col, j’ai décidé que j’apprendrais à en faire un beau pour le prochain pull… donc là c’est un col droit.

 

MANCHES

 

Monter 42 mailles sur les aiguilles 5

Faire 15 rangs en côtes 2/2

Encore une fois ici, vous pouvez faire tout simple ou suivre le modèle avec la torsade.

18 mailles en point jersey endroit

1 point jersey envers

Torsade à 2×2 brins tous les 4 rangs

1 point jersey envers

18 points jersey endroit

Continuer ainsi jusqu’à ce que la manche mesure environ 56 cm.

 

Pour les augmentations, j’ai réalisé un peu au hasard mais j’ai eu la bonne idée de noter pour pouvoir le refaire sur l’autre manche. Donc une augmentation juste après les côtes. Une augmentation à la 8ème torsade puis une augmentation toute les deux torsades (pour les 3 torsades qui suivent) puis une augmentation à chaque torsade jusqu’à la fin du rang.

C’est donc à réaliser deux fois si vous voulez deux manches 😉

 

 

Ensuite, il faut assembler le tout. C’est la partie moins fun, mais une fois finie, c’est la joie d’essayer pour la première fois son pull fait main !

J’espère que mes explications étaient assez claires, n’hésitez pas à me poser des questions en commentaire, j’essaierai de vous répondre le mieux possible et adapterai le tuto en fonction de vos remarques.

Je serais ravie de voir vos jolies créations, n’hésitez pas à m’envoyer votre pull en photo ou sur si vous êtes sur Instagram de me taguer (@little_notebooks)

pull diy laine détails pull diy laine

Le Bullet Journal

Bonjour à tous, il y a quelques temps j’ai découvert le Bullet Journal et depuis, je ne peux plus m’en passer. Je me suis dit qu’il fallait que j’écrive un post sur le sujet afin de vous partager ma nouvelle passion.

Bullet journal carnet

Le Bullet Journal, qu’est-ce que c’est ?

Concrètement, c’est un agenda fait maison (mais pas que !) dans lequel se trouve toute votre vie. Si vous êtes comme moi un(e) grande fan de carnets (héhé je ne suis pas LittleNotebooks pour rien ! Cf article 1) et que vous avez 34 carnets différents, chacun pour une utilisation particulière, la promesse du bullet journal est de vous simplifier la vie et de vous aider à mieux vous organiser en rassemblant la plupart de vos carnets en un seul. Bien sûr, je garde mes autres carnets, mais celui-là permet d’avoir une vraie vue d’ensemble et globale sur votre vie et ce, au quotidien (et donc d’alléger votre sac à main).

IMG_20170128_161122

Ryder Carroll, un designer digital tout droit venu des Etats Unis est l’inventeur du BuJo vous expliquera sans doute mieux que moi son intérêt et son utilisation sur son site.

Le Bullet Journal, un indispensable pour l’organisation

Alors il y a quelques « règles » au Bullet Journal même si au bout du compte vous faites comme vous préférez. Avant toute chose il ne faut pas oublier de prévoir un Index car au fil des semaines et des mois, il est facile de s’y perdre. Vous trouverez tout d’abord un calendrier annuel, puis mensuel, puis hebdomadaire et enfin une liste de tâches à accomplir au jour le jour. Ces calendriers permettent d’avoir une vraie visibilité sur votre organisation à court ou long terme. N’oubliez pas de définir une nomenclature qui vous permettra de déterminer l’avancée d’une tâche (en cours, accomplie, reportée etc.)

Bullet journal year overview

Bullet journal month

Bullet journal daily

Ce qui est sympa, c’est de le réaliser soi-même. Ne vous en faites pas, je dessine ordinairement très mal (je suis restée bloquée au bonhomme patate de CE1), mais grâce à des tutos trouvés sur Pinterest, je me suis inspirée de plein de jolies idées et doodles et je me suis surprise à faire des croquis très simples et très jolis. Pas de panique, il existe des journaux plus ou moins tout-faits en cliquant ici, ou avec des pages imprimables en cliquant là, ou encore des stickers en cliquant par ici, mais je trouve que le fait de mettre autant de cœur et de temps dans ce carnet, le rend quelque part sacré et précieux. Il est à vous et rien qu’à vous.

Bullet journal doodles

Le Bullet Journal, une thérapie

Le BuJo comprend également ce qu’on appelle des collections et des trackers. Je m’explique : les collections sont des pages à thèmes qui peuvent être des listes (ex : book list, movie list, places to travel, gift ideas, wish list…). Elles permettent de se souvenir de tout, de noter et prendre conscience de nos envies, nos projets, nos plans…

Bullet journal wish list

Bullet journal book list

Puis il y a les Trackers, c’est un système de grille où l’on doit cocher/colorier chaque jour où l’on a accompli une action définie. Par exemple, si je me dis que je veux tenir compte des entrainements sportifs que je fais dans ma semaine, je vais colorier la case du jour où je l’ai fait. Cette technique peut être très utile lorsque l’on a envie de prendre une bonne habitude comme lire ou se coucher tôt, elle permet de nous encourager à l’accomplir jour après jour et d’avoir une vue sur sa bonne adoption (ou non). Puis il y en a qui ne servent à rien comme la météo ! (C’est juste rigolo de dessiner des soleil ou des nuages).

Bullet journal tracker

Puis il y a des thèmes de pages très spécifiques comme les Level 10 life ou les Box. Les level 10 Lifes permettent d’évaluer sa vie en donner une note sur 10 à différents domaines de la vie (amour, famille, amis, santé, travail…) puis y inscrire les objectifs à accomplir afin d’améliorer certains points. Les Box permettent de rassembler tout selon un thème précis. Par exemple la Happiness box est très connue : il faut écrire TOUT ce qui nous rend heureux et remplir la page sans laisser de vide (enfin là encore il n’y a pas de règles). Vous pourrez voir des exemples sur Pinterest ou même en faisant une petite recherche Google.